Talk Normal

Après de longues années d’amitiés, Andrya Ambro et Sarah Register décident de former Talk Normal, digne héritier de la No Wave si cher à New York allégée de toutes ses prétentions. Suite à deux années passées à produire une pléthore de démos et à donner une quantité inconcevable de concerts aux côtés de Boss Hog, Lydia Lunch, Magik Markers, Marnie Stern et Sonic Youth, le groupe enregistre une dizaine de titres (dont une brillante reprise de In Every Dream Home a Heartache par Roxy Music) et sort son premier album intitulé Sugarland chez Rare Book Room Records en 2009. Quelque part entre Swans (circa 1986) et Yeah Yeah Yeahs (circa 2003), Ambro et Register trouvent souvent la juste mesure entre des éléments diamétralement opposés tels que l’artifice et la franchise, le bruit et le silence, l’exclusivité et la générosité, ou encore la lumière et l’obscurité. Sur scène, la rumeur court que chaque concert se construit sur le précédent, faisant évoluer sans cesse les anciennes idées et ainsi, refuser perpétuellement la répétition spectaculaire.